vendredi 28 octobre 2011

Paix de l'expérience ultime

 Rapaces, quelque part dans le ciel de l'Altaï

Autre soûtra ou instruction secrète de la Yoginî :

La paix de l'expérience - 13



Ainsi, en cette roue du saṃsāra,

Quelqu'un[1] se divertit comme les êtres ordinaires.

(Mais en réalité) il est toujours comblé,

(Parce que) il connaît sa vraie nature, son Soi.



Grâce à l'émerveillement que procure sans cesse

La jubilation de l'expérience ultime,

Il engloutit l'expérience instant après instant.

C'est alors que naît la paix suprême.


Extrait des Instructions secrètes des yoginîs (Chummâ-sanketa-prakâsha) rapportées par Nishkriyânanda

[1] Kasyacit : "quelqu'un". Le Kālī-krama emploie souvent cette expression qui désigne l'absolu impersonnel, l'Être ineffable, le Soi. Plusieurs textes ont ainsi été composés kenacideva, "juste par quelqu'un".

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...