vendredi 20 mai 2011

Vision aveugle

Le moine zen Ganjin


Autre poème de Narahari :

Aveugle, il voit tout.

Cul-de-jatte, il voyage par-delà l’horizon.

Débile, il mène toutes les taches à leur terme.

Sans le moindre sens du goût, il savoure le nectar. 1


Sans jugement, il parvient à conclure.

Indifférent, il incline aux jouissances.

Libre de tout contact,

Il goûte l’étreinte de l’Immense. 2


Le ventre vide, il dévore tout

En son ventre qui contient tout.

Stupide, il jouit d’érudition.

Silencieux, il proclame les philosophies. 3


Sans ennemis, il remporte la victoire.

Sans désirs, ses désirs sont comblés.

Eveillé, il veille en dormant.

Même mort, il goûte à l’immortalité. 4

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...