dimanche 17 octobre 2010

L'idée d'ignorance est due... à l'ignorance !


Sureshvara est peut être le maître le plus radical de la non dualité védântique. Plus qu'aucun autre, il a su préserver le caractère originel de la non dualité comme maïeutique. Avec lui, point de système métaphysique de la non dualité, mais seulement des dialogues haletants qui ne se lassent jamais de renvoyer le lecteur vers la conscience. Il demeure pourtant un auteur quasiment inconnu, alors qu'il fût le disciple le plus fidèle du grand Shankara. Mais il est vrai que même les partisans de la non dualité ignorent Shankara ou le trahissent... Quoi qu'il en soit, Sureshvara vaut le détour. Un exemple :

"La vision de soi est présente avant toute activité du sujet connaissant,
(car) elle est toujours présente en acte, sans jamais varier.
Elle n'est pas (non plus) un facteur d'une action quelconque (dans une phrase) car elle est absolument seule.
Cette forme réelle du Soi ne consiste pas dans une relation de cause à effet,
(car) elle est manifestée une fois pour toutes, homogène, sans aucune zone d'ombre, ni différenciation.
Elle ne devient un "Témoin" qu'en relation à l'ignorance. Et la cause de cette (idée de) "relation à l'ignorance" n'est autre que l'ignorance !"

Explication du Commentaire aux Brahmâsûtras (Brahmâsûtrabhâshyavârtikam) III, 4, 83-85

La "vision de soi" est littéralement "la vision vers soi". A rapprocher des Stances pour reconnaître le Seigneur d'Utpaladeva :

"Qui, étant doué de conscience,

pourrait bien être en mesure de prouver ou réfuter

le sujet connaissant, l’agent, notre Soi,

le grand Seigneur prouvé d’emblée"


Et la propre paraphrase de cette stance par l'auteur :

"Le Soi de tous les êtres est le fondement commun à toutes les vérités démontrées. Cela implique qu’il est prouvé, puisque autrement il est impossible de prouver quoi que ce soit. Il est évident par soi. Il est simplement le sujet connaissant, prouvé a priori. Il est « l’Ancien ». (Toute) connaissance et (toute) action sont siennes.

Cette souveraineté est notre conscience.

Dès lors, seuls les égarés s’efforcent de prouver et réfuter le Seigneur."


Sans rapport, mais c'est un bel exemple de collaboration réussie entre l'Orient et l'Occident :





Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...