lundi 13 novembre 2017

Le jour où j'ai atteint l'éveil...

Ce jour-là était un jour comme les autres...
un dimanche après-midi, devant un doc You Tube sur
la Révélation des Menhirs. C'était passionnant certes. Il y était expliqué
comment les Menhirs avaient été placés non par les Hommes (ces dégénérés !),
mais par les Schtroumpfs (Nos Ancêtres Bleus), 
et selon des alignements précis
et infaisables... même par moi ! 
Mais cela, la science Occidentale et les satanistes michoniques refusent de le voir...
Mais bon, tous ça c'est intello. Au fond, je m'en fous et de toute façon, j'y comprends rien à la science. Faut réfléchir, alors que moi je RESSENS l'Appel du Sommeil,
au-delà du mental et des concepts.

Depuis longtemps, je cherchais le Sommeil,
le sommeil absolu, total, définitif,
dont parlent toutes les Lignées de Sommeil depuis toujours.
Il m'appelais...

Et donc, j'étais là, affalé sur mon zafu,
grignotant quelques asperges avec de la mayo et du ketchup (bio)
- Shiva Shakti, quoi - et là... et là... (pardonnez la syntaxe, c'est une syntaxe au-delà du mental...)
mais c'est tellement indicible...
Bon, en fait, je suis nul en français, et surtout, 
j'ai la flemme d'aligner trois mots correctement...
mais la bêtise n'est-elle pas la sagesse ultime,
au-delà des mensonges de la pensée ?

Alors donc, oui, j'étais sur mon canapé,
dans un état de semi-hébétude devant Face de Bouc,
une anesthésie béate, la confusion presque totale, enfin,
et là... et là...
j'ai réalisé, oui, ou plutôt j'ai ressenti,
forcément... oui, forcément...
que je ne m'étais jamais réveillé.
Je me suis Endormi, à jamais.
J'ai atteint le Sommeil permanent.
Plus rien ne peux me réveiller,
car j'ai réalisé - en un instant sublime et éternel, sans mémoire, sans rien savoir ni comprendre -
que personne ne dort, personne ne se réveille.
C'est ça, l'Endormissement, le Sommeil...
mais peu importe les mots... c'est tellement au-delà...



Depuis, je laisse le Sommeil rêver...
Je ne choisi plus entre la mayo et le ketchup... le quinoa et le boulgour...
Je suis tellement au-delà...
Je laisse le Grand Rêve m'amener où Elle Veut...
L'autre jour, elle m'a fait le Cadeau d'aller entendre
le Grand Sage Indien Shri Shri Maha Dodo-le-Dodo,
qui m'a appris, à parti du Grand Sommeil,
à rêver que je matérialisais des diamants dans des bananes !!!
Trop bon... trop fort...
Bon, j'ai pas tout compris... mais de toutes façons, je Dors,
je reste dans l'Abandon, en-deçà de tout jugement,
dans la joie du Sommeil où apparaissent les Rêves
de l'Enfant intérieur.
C'est Beau le Sommeil...
Plus de problèmes...
Enfin, si... mais je m'en fous... je Dors...
Je suis le Sommeil.

Bref... je sais plus quand c'était, ni où ni quand,
mais je ne me réveillerais plus jamais,
non, depuis que j'ai atteint le Sommeil.
Je tiens seulement à ajouter,
pour partager ce Cadeau (en toute simplicité et modestie 
et dans la joie du Coeur, bien sûr), 
que j'ai longuement pratiqué, hein, pour atteindre le Sommeil, enfin.
Bien sûr, l'Endormissement fût instantané...
mais le Ressenti intuitif Atlante du Douzième Chakra,
en Synchronergie avec la Grand Roue des Anciens,
m'a révélé.e (on sait jamais...) mes Vies Passée de marmotte,
puis de ragondin, puis de Grande Marmotte de Syrius
initiée par la Patcha Mama à la Grande Hibernation-qui-dure-toujours...
C'est un long travail... Une Quête Sacrée...
L'Endormissement est subit, mais les effets du mental conditionnant
et conditionné (sous vide) perdurent...
D'ailleurs, il m'arrive encore de penser... mais presque plus, non presque plus.
Peu à peu, je me sens englouti dans l'Ultime Roupillon Non duel,
le Grand Sommeil des Eveillés...

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...