mercredi 3 mai 2017

Un frémissement intérieur...

L'expérience de ressentir la vie n'est pas égale,
ni continue, mais rythmée par des pulsations,
des respirations.
La vie nous anime par des "touches" dans le cœur, au centre de soi,
centre de tout et de tous.
Ces sensation vivifiantes sont autant de frémissements.
En coulant jusque dans toutes les ramifications de notre être,
il devient vibration, puis respiration
et, finalement, alternative, 
choix, voire dilemme et conflit.



Parfois, gratuitement et sans raison apparente,
nous prenons conscience de ce frémissement,
de ce jaillissement d'énergie en amont
de tout choix.
C'est l'éveil.
Conscience et "éveil" et "compréhension" sont un seul mot en sanskrit.

L'enseignement de la tradition du Coeur (koula, le coeur-corps)
et ses expressions cachemiriennes
sont des équations. 
Montrer que tout est synonyme.
Synonyme du divin.
Tous les noms désignent la même vérité.
Et parce qu'il est impossible à un nom
de comprendre la vérité, le noms se multiplient.
De même, les formes.
Chaque individu est un Nom.
Un éveil à soi du Mystère,
plus ou moins abouti, mais unique.

Pourquoi vivre ?
Pour cela.
Le centre, l'âme, le coeur, la vie, le divin, Dieu,
Déesse, frémissement, conscience, présence, désir,
vague, vibration, corps, lumière, intelligence,
éveil, éclosion... autant de facettes du diamant infini.

Chaque être est un Nom unique de l'Un.

Pour célébrer, le souffle devient Mantra.
Le Mantra est, en substance, intuition du Soi,
du centre, du divin.
Cette intuition est le "Coeur absolu" (hridayam mahat),
le Coeur qui vibre dans tous les cœurs.
Cette présence vit à nu "au début et à la fin" de chaque acte mental,
dit Abhinava Goupta (Lumière des tantras, IV, 182-184).
Elle est frémissement (spanda) toujours présent,
un "essor en soi-même",
une "élévation en soi-même" (sva-âtmani ucchalanam).
Ce frémissement immobile est
"une sorte mouvement", indicible, ineffable,
au-delà de l'alternative "mouvement"/"immobilité".
Il est une "clarté sans autre",
qui bouge sans bouger,
de soi à soi,
sans être enfermée dans aucun "Soi",
une "vague dans l'océan de conscience,
et il n'y a pas de conscience sans vagues".

Plus fort que la Lumière,
plus essentielle que l'espace,
la vibration, 
ébullition immobile.
Dialogue...


Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...