vendredi 13 juin 2014

"C'est facile à reconnaître !"

Voici ce que dit le yogi Mingyour, fils cadet de Tulkou Orgyen, sur notre vraie nature :

"On ne peut la dire aux autres, mais on peut la connaître par soi-même. Cette ultime réalité est cela qui connaît et qui est inné en vous. Plus précisément, ce n'est pas juste une conscience en général, mais la conscience qui a conscience d'elle-même. On l'appelle donc 'conscience de soi, présence éveillée, conscience originelle'.
...
En certaines circonstances, la présence éveillée survient facilement. Si l'on vous a présenté à elle et que vous êtes capable de reconnaître cette présence éveillée, ces circonstances peuvent être un grand bienfait. Bien sûr, si la personne n'est pas informée au sujet de cette présence éveillée, alors ce n'est là qu'un autre épisode au sein de l'illusion. Par exemple, il est dit que si vous allez au sommet d'une haute montagne, que vous vous exténuez à parvenir au sommet, et qu'une fois là, épuisé, vous vous asseyez et vous regardez l'immensité du paysage, il est plus que probable que vous aurez une expérience de la présence éveillée en toute sa nudité. Une autre occasion est quand vous êtes surpris ou choqué. A cet instant, le mental dualiste est dégagé et l'expérience de la présence éveillée survient en sa nudité. 


La présence éveillée est toujours présente avec nous. Elle est toujours là mais nous ne le savons pas. Est-elle présente là, maintenant ? Oui, absolument. Elle est là tout le temps. Elle est là quoi que vous fassiez, en toutes circonstances. Pendant que vous buvez, que vous mangez, que vous allez aux toilettes, que vous dormez, elle est toujours présente. Simplement, d'ordinaire on ne la reconnait pas.
Elle est facile à reconnaître. Il suffit d'arrêter de penser, et elle est là. Il n'y a pas grand-chose à faire. Il n'y a pas besoin de faire ceci, cela. C'est comme d'essayer de toucher l'espace avec le doigt. Pour toucher l'espace, vous n'avez pas besoin de bouger le doigt - il touche déjà l'espace, n'est-ce pas ?"

Oui, cet espace est facile à reconnaître. Plus facile à reconnaître que n'importe quoi d'autre. Il est plus proche que nos pensées, nos sensations. La présence éveillée est présente avant toute pensée, avant toute sensation. Tout baigne en elle. Nous sommes cette présence. Il suffit de retourner le regard vers ce qui regarde.

3 commentaires:

Jose Le Roy a dit…

Magnifique quelle est la référence ?

Dubois David a dit…

Meditator's Guide to Great Completion, p. 211

Jose Le Roy a dit…

many thanks
jose

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...